Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de "Bienvenue-chez-Amélie"

Au travers de mon blog, je vous propose de vous évader à travers mes carnets de voyages. De partager le grimoire familial de recettes avec de nouvelles saveurs ! Passionnée par l'écriture et la photo...Suivez moi !!!

Sur les chemins et jardins d’eau au pays de la Venise Verte...

Sur les chemins et jardins d’eau au pays de la Venise Verte...

Coulon dans sa splendeur

 

Cette zone européenne protégée à une superficie de 95000 hectares de marais aménagés par l’homme, divisé en deux grandes unités le marais desséché (55000 hectares qui s’étire vers l’ouest de part et d’autre de la Sèvre Niortaise) et le marais mouillé (35000 hectares qui s’étend à l’est aux frontières des trois départements de la Charente-Maritime, des Deux-Sèvres et de la Vendée).

Ce site correspond à l’ancien golf du Poitou qui s’étendait entre les villes et les villages actuels d’Angles, de Luçon et de Maillezais.

Un endroit sauvage et magique par la beauté de ces eaux captivantes qui se prêtent aux expressions de la végétation, les lentilles d’eau tapissent les allées du marais qu’à la belle saison où les nénuphars viennent éclore, un milieu à la fois boisé et fertile qui a permis la culture de la mogette.

Ici, ce sont les vaches, le Baudet du Poitou et toutes les autres races locales qui regardent passer les touristes en barque, à cheval ou à vélo.

C’est donc à bord d’un batai, le moyen de locomotion adapté que je vous convie à plonger au cœur de cet écrin verdâtre…

 

Un moment unique au fil de l’eau…

Comme autrefois, les pieds nus, posés sur la paroi de notre plate, qui avance doucement sur les eaux, notre guide munie de sa pigouille (qui est une longue perche de bois munie d’une fourche de métal) nous ouvre les clés de ce paradis.

Ici, le bruit est devenu silencieux, remplacé par le chant des oiseaux, même si l’homme a su préserver cet endroit en le construisant, la nature a repris ses droits en s’y adaptant, créant ainsi un nouvel espace de promenade sur 4000 kilomètres de voies d’eau où le visiteur inconnu a une chance de se perdre mais pour s’y retrouver des panneaux de signalisation et cartes nautiques permettent aisément de s’y retrouver.

Et puis les marais mouillés, ce sont des regards glissants sur des petits bouts de terre d’un jardin fleuri ou d’un potager entretenu avec amour, où les vieux outils dorment paisiblement rouillés par le temps sur une terre de couleur noire, riche en humus que les feuilles des arbres offrent à l’automne.

En bordure des canaux, de paisibles maisons maraîchines s’étirent certaines ont les volets fermés, une impression d’abandon, en attendant leurs propriétaires.

D’autres sont ouvertes, la plate immobile face au saule pleureur devant l’entrée.

De Niort jusqu’à la mer, ici, l’eau et la terre s’entremêlent en formant des paysages qui ont souvent inspiré les poètes et les peintres.

Autant de curiosités naturelles y vivent et qui participent à la richesse d’un patrimoine naturel à découvrir.

 

Ici, la nature ouvre son cœur…

Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte
Au coeur de La Venise Verte

Au coeur de La Venise Verte

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Une maison au bord de l'eau ça m'déplairait pas, avec la barque garée devant...
Bisous et bonne soirée
Répondre
J
Elles sont belles vos photos
Répondre
L

c'est beau! ça me rappelle des vacances familiales il y a quelques années.On avait beaucoup aimé cette région.


Répondre
M

Superbe!


Répondre