Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de "Bienvenue-chez-Amélie"

Au travers de mon blog, je vous propose de vous évader à travers mes carnets de voyages. De partager le grimoire familial de recettes avec de nouvelles saveurs ! Passionnée par l'écriture et la photo...Suivez moi !!!

Une bonne truffade

On repart un instant sur les terres du Cantal avec l'un des plats emblématiques de cette région bucolique.

La truffade, un plat généreux !

Vous me suivez...

Août 2020 - La maison du buronnier à Laveissière - Le buron des Belles-Aigues

L'origine du plat, on le doit aux bergers des environs des Monts du Cantal, ces derniers se nourrissaient surtout en été, d'un légume facile à conserver : la pomme de terre. 

L'un d'eux eut la bonne idée de venir introduire le fruit de son travail, la tomme fraîche.

Si un jour, vos pas se perdent dans cette région, n'hésitez pas à ramener de la tomme fraîche, celle-ci se congèle !

 

La cheminée crépite dans le coin de la cuisine, il est l'heure de préparer la truffade...

Pour 5 personnes, il vous faudra 500 grammes de pommes de terre, 250 grammes de tome fraîche de Cantal, 50 grammes de lard, 1 gousse d'ail, du sel, du poivre et du persil

On commence par faire sauter les pommes de terre coupées en rondelles dans une poêle. Elles doivent restées blanches.

Puis, on assaisonne, l'ail de sel et de poivre, en y ajoutant une belle tranche de lard coupés en petits dés.

 

***

La tome fraîche nous provient d'où ?

C'est un caillé fortement pressé, léger en ferment, un fromage frais qui sera non salé, à base de lait de vache, la salers.

Vous savez la fameuse vache habillée d'une belle couleur rouge bordeau avec une jolie paire de cornes longues en forme de lyre, qui aime profiter des verts pâturages, les estives ! L'hiver, elles sont bien au chaud dans leurs étables. Il faut attendre le mois de mai, lors de la transhumance en mai, pour qu'elles partent vivre au grand air. 

La tome fraîche est utilisée en cuisine pour plusieurs recettes dont l'aligot, la truffade...

***Fin de la recette***

La tome fraîche est l'ingrédient indispensable à votre recette.

Celle-ci est à couper en morceaux et une pincée de persil à la fin de la cuisson.

Laisser fondre doucement...Comme la neige qui vient recouvrir d'un manteau blanc les différents massifs de cette région.

Mélanger, à servir aussitôt...Voilà, c'est prêt !

Un plat qui réchauffe au corps avec ce temps de Toussaint !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Dans mon petit canton béarnais je trouve beaucoup de fromages mais pas ce caillé pressé, je trouve du greuilh mais frais et de la tome des Pyrénées (brebis ou vache)mais plus sèche, Amélie
Répondre
P
Bonjour,
Miam, miam, la truffade, j'y pensais hier justement...J'ai des amis auvergnats et je ne manque pas une occasion d'en gouter quelque soit le temps là bas.
Merci pour la recette!
Bisous fromagers
Répondre
P
je découvre je vas tester cordialement
Répondre
C
oh cela donne envie, il n'est pas l'heure, mais j’avoue que je goutterais bien. bises.celine
Répondre
R
Hum c est trop bon la,truffade bisous
Répondre
B
Vachement bien !
Merci d'être passée.
Belle soirée de dimanche
Répondre
L
Une excellente recette, à faire en ce moment ou pluie et vent se partagent le ciel. Merci et bisous
Répondre
O
J'ai des amis à Aurilac, elle en fait régulièrement quand nous allons les voir.

Et tu me fais penser que j'en ai un morceau au congélateur qu'elle m'a fait emporter la dernière fois, il va falloir que je la sorte.
Bisous
Odile
Répondre
L
J'ai pas de tome fraîche pour le moment, mais je te promets que je note ta recette précieusement pour le jour où j'en aurai !
Bizzzz et bon dimanche
Répondre