Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de "Bienvenue-chez-Amélie"

Au travers de mon blog, je vous propose de vous évader à travers mes carnets de voyages. De partager le grimoire familial de recettes avec de nouvelles saveurs ! Passionnée par l'écriture et la photo...Suivez moi !!!

Escapade à Marseille : Le petit village des Goudes et Callelongue

 

Nous quittons notre "Bonne Mère" pour une autre destination.

Le long de la mer...Sur la route des Calanques.

Pour découvrir un village presque "au bout du monde"...

Ici, le temps s'est soudainement arrêté, loin de l'agitation de la grande métropole !

Pour s'y rendre, il suffit de suivre la mer bleue.

Bienvenue aux Goudes, un village situé au sud de Marseille dans le 8ème arrondissement, ce hameau de pêcheurs est séparé de la Ville par deux kilomètres de route, une route désertique...

Marseille s'éloigne...

Pour que d'autres horizons s'ouvrent, la route sinueuse, qui serpente entre mer et de "grandes roches blanches".

Nous entrons dans le Parc National des Calanques.

Un paysage à couper le souffle !

Pour un dépaysement garanti.

Nous oublions même le visage urbain...

Qui se trouve maintenant à vol d'oiseau.

Puis, soudainement...

L'endroit sauvage, presque pur ressemble à l'île de Robinson Crusoé.

L'homme a fait de ce lieu aride, son lieu en s'y installant.

Des "cabanons" aux portes des Calanques, des petits espaces de vie avec fenêtres sur mer...

Le village des goudes est né grâce à la pêche. Les familles des pêcheurs ont emménagé dans cet endroit...

Avec le déclin de la pêche, les "cabanons" rudimentaires ont un autre charme. Ils sont devenus d'adorables "cocons" estivales à fleur d'eau ! 

 

Et puis, être ici, c'est aussi se perdre dans les petites impasses, le village de pêcheurs n'est pas endormi comme on le croit !

Les bateaux reviennent de la pêche...

Vous sentez...?

De bonnes odeurs de cuisine s'échappent des restaurants, la bouillabaisse est entrain de cuire, un traditionnel plat du pauvre et emblématique de la cuisine provençale, la soupe de poissons est née et fut le plat consommé en premier par les pêcheurs des Goudes.

Ainsi, les poissons invendus dont la rascasse, la galinette, la cigale de mer, le chapon...Étaient chauffés dans un chaudron, celui-ci était rempli d'eau de mer.

Les poissons dépourvus de leur tête ou tout simplement abîmés étaient plongés dans l'eau bouillante.

Le tout était aromatisé de quelques herbes de Provence, épices et de fenouil...Tomates, oignons, ail et pommes de terres composent ce plat maritime.

C'est bien plus tard que le safran viendra parfumé ce met ! De nos jours, ce plat modeste est servi pour 45€ par personne...Un plat en or !

Ici, c'est un cadre unique, baigné par le soleil

Derrière vous, c'est une terre aride, presque froide, et devant nous !

On entend le bruit des vagues qui viennent se fracasser...Comme un dernier soupir !

 

Isolé de tout !

Presque ! Ce relief déchiqueté est un terrain de jeux pour les oiseaux du littoral.

Ici, le vent souffle...

Alors on prend notre temps pour admirer le cadre de cette sauvageonne.

Les Goudes, un village de vacances et de plaisance

On reprend la route...

Une route qui se termine en impasse, c'est peut être "ça" le bout du monde des Marseillais ???

"Callelongue", le nom de ce village ne vous dit rien, et pourtant, il nous fend le coeur !

Minuscule, village au pied des rochers de Saint-Michel et des Goudes.

Avec beaucoup de charme

"Le bout du monde"

Un petit port

Un cadre paysager à immortaliser en peinture comme notamment Henri Matisse, Paul Cézanne...

Charmant endroit, où la lumière joue sur les rochers et même la mer 

Puis, nous empruntons les sentiers qui se perdent sur la roche, une promenade qui sent bon les vacances, on s'imagine courir dans les collines au chant des cigales, et pourquoi pas rechercher le célèbre Lili des Bellons, l'un des personnages clés de Marcel Pagnol, né sous sa plume... Le petit frère des collines, loin de ses terres d'Aubagne.

Dans la garrigue...

Une beauté majestueuse...On comprend mieux pourquoi, ces lieux ont été utilisées comme décor cinématographique, Marcel Pagnol a été l'un des premiers en 1935 en tournant le film "César", Callelongue sort enfin de l'ombre pour être sous la lumière des projecteurs !

Le temps orageux s'invite, allons vite découvrir les petites ruelles de Callelongue.

Calme et tranquillité...Y règnent !

 

Lieu de retraite, de buvette et de vacances...

 

Pétanque, cabanon et baignade, c'est ça "Le bout du monde" !

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucky Ozz 03/07/2020 09:22

Je connais très bien ces endroits que j'ai beaucoup fréquenté dans ma jeunesse... il faut dire que j'habitais à Marseille-Veyre, juste avant les Goudes...
Bisous et bonne journée

Lavandine 02/07/2020 17:10

Alors toi tu as été généreuse aujourd'hui. Rien que 10 notifications pour le même article. Tu penses bien que je me suis sentie obligée de venir ... MDR.
Je suppose que OB débloque !
Si je connais Pagnol, je ne connais pas du tout ce bout de côte sauvage.
Bisous et belle fin de journée.
Lavandine

bienvenue-chez-amelie 03/07/2020 11:08

Coucou Lavandine, Au moins tu es au courant de la publication...Mdr !!! Ah ! Les joies de l'informatique ...Bisous chez toi

ODILE 02/07/2020 16:43

Quels beaux villages tu nous fais découvrir là ! Et je ne risquais pas de les rater... OB m'a prévenue HUIT fois, pas une de moins !!!...
Bisous

Livia 02/07/2020 11:38

Un village typique de pécheurs très beau, merci.
Bisous