Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de "Bienvenue-chez-Amélie"

Au travers de mon blog, je vous propose de vous évader à travers mes carnets de voyages. De partager le grimoire familial de recettes avec de nouvelles saveurs ! Passionnée par l'écriture et la photo...Suivez moi !!!

Le quartier des quilles-en-l'air

Si un jour, le vent glisse vos voiles dans le détroit du Pas-De-Calais.

Venez jeter l'ancre dans le village des marins celui d'Équihen-Plage que l'on nomme « la fille sauvage de la mer » sur le littoral de la Côte d'Opale, cette ville a été longtemps marquée par son passé celui de la pêche.


Dans la seconde moitié du XIXème siècle, cette étrange habitation permit à certaines familles de vivre paisiblement dans une « quille-en-l'air ».

Remontant dans le temps afin de découvrir « le quartier des quilles-en-l'air » qui se situait dans un vallon, à l'emplacement même de l'actuel camping municipal.


•*´¯`*•Un habitat traditionnel•*´¯`*•
C'est au début du XIXème siècle que les premières habitations apparurent à Équihen-Plage, ancien hameau en 1939, un chemin d'accès se fit construire jusqu'à la plage.
Ces travaux permettront aux marins de se rendre directement à la mer.

Les premières maisons en bois se font construire sur ce terrain.
Vers 1850-1860, une quinzaine de maisons demeurent, les marins eurent l'idée de faire de leurs bateaux (des harenguiers) les toits de leurs habitations.
La procédure consistait à ramener et tirer sur la falaise les vieilles coques.

•*´¯`*•La construction•*´¯`*•
A l'abri du vent, elles étaient montées sur quatre murettes, réalisées de pierres et de glaise de la falaise, en bouchant avec d'anciennes planches les trous qui étaient visibles à certains endroits dans la coque qui était peinte et goudronnée afin de colmater les fuites.
Le matelot à l'aide d'une scie, percé deux fenêtres et une porte d'entrée.

•*´¯`*•L'aménagement extérieur•*´¯`*•
La vie était modeste à cette époque, la cheminée était un trou que l'on avait percé près du milieu de la coque et en haut afin d'y faire passer un tuyau en tôle.

•*´¯`*•L'aménagement intérieur•*´¯`*•
Il fallait occuper l'espace assez limité très large et haut au milieu, rétrécissant de chaque côté et comme les enfants sont assez nombreux, il fallait innover afin d'y loger tout le monde.

•*´¯`*•Les meubles•*´¯`*•
De simples lits à alcôve, sur les côtés de la coque, au fond, on trouvait le placard afin d'y entreposer la vaisselle et les habits.
Une simple et vieille toile de voile séparait les lits des garçons, des filles et des parents.
Quant à la literie, elle était conçue de paille et de varech.
Le mobilier était simple une table, quelques chaises parfois un banc.

•*´¯`*•Le quartier des quilles-en-l'air•*´¯`*•
Le quartier a disparu sous les bombardements de 1944, aujourd'hui, une seule quille en l'air subsiste, cette dernière est utilisée comme résidence secondaire et ne peut se visiter.

La coque est celle du Sacré-Cœur de Jésus qui fut l'un des derniers bateaux construits à Équihen-Plage et qui fut transformé en abri en 1933.


Cette coque est très jolie à contempler. Son bois noir vernis brille au soleil, les quelques fleurs aux alentours de la coque, montre que l'homme a su avec le temps se moderniser et utiliser son outil de travail comme demeure, si vous passez dans ce coin, vous pourrez admirer ceux reconstruits par le camping municipal à partir de coques désarmés qui fait le bonheur des touristes.

La première fois que j'ai été sur ces lieux se fut avec une amie de Bordeaux, et lorsqu'elle a vu ceci, elle fut émerveillée de cette "drôle" de maison, je lui expliquais que cela servait autrefois de maisonnette…

Émerveillée et aussi fière de cette beauté que l'homme a façonné, un outil de malheur pour certaines familles (étant petite fille de marin).

L'endroit était paisible et comme la chaleur était agréable, on s'imaginait déjà à l'intérieur de ce « bateau-maison » qui doit être vraiment agréable de vivre dedans même l'hiver sous un manteau de neige à l'abri de la cheminée…

une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)
une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)

une « quille-en-l'air » - Equihen-Plage (Pas-de-Calais)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article